• Mariann Kovacs

Le yoga de la boussole intérieure ? Qu'est-ce que c'est?

Dernière mise à jour : 24 juin 2021


Vous avez vu Pirates des Caraïbes et le Capitaine Jack Sparrow avec sa boussole précieuse qui lui indiquait à tout moment où se trouve ce qu'il veut le plus au monde? Cette boussole, plus d'un la voulait, et pour cause...


Dans la vie en général, mais encore plus quand vous attendez un enfant ou quand vous avez déjà un enfant, il est nécessaire de pouvoir s'orienter, choisir, prendre des décisions avec la conscience qu'il faudra en assumer les conséquences.


Très vite, vers l'âge de 2 ans, votre enfant lui-même va vous interroger, par son comportement, sur où est-ce que vous en êtes? Qu'est-ce que c'est, le monde? Qu'est-ce que c'est, la séparation? Qu'est-ce que c'est, les relations humaines? Qu'est-ce qui est autorisé ou pas? Qui est-ce qui décide et quand? Et que faire avec toutes ces émotions qui surgissent au quotidien (joie, surprise, peur, tristesse, colère, jalousie)?


Et ne parlons pas de tout ce qui se passe avant... Les choix éducatifs, vos valeurs, vos convictions. Au mieux en échange mais aussi assez souvent en confrontation avec ceux de votre entourage (votre famille, vos amis). Tout ce qu'avoir un petit bébé vous rappelle (au sens strict - rappelle en mémoire consciente ce qui était enfoui ou balayé sous le tapis) de quand vous étiez petit(e). Qu'avez-vous envie de transmettre? Qu'avez-vous envie de répéter de ce que vos parents ont fait de bon? Et qu'avez-vous envie d'éviter à tout prix?


On voit bien, que pour avoir la sérénité, le mental calme, la joie profonde qui surgit... ben, c'est pas pour tout de suite. (Ou qui sait, peut-être...)


Le yoga de la boussole intérieure permet d'apprendre à s'appuyer sur nos sensations intérieures, nos émotions, nos réactions, des images qui nous parlent, ou même de la qualité de nos pensées pour savoir vers quel choix notre être profond veut nous emmener.


L'être profond est celui qui n'est pas là pour répondre aux attentes extérieures. Mais qui a emmagasiné toute une sagesse de nos expériences de vie, stocké à l'intérieur de nous. David Treleaven appelle ce qui constitue cette boussole "les jauges conscientes" (mindful gauges) en faisant référence aux travaux de Babette Rotschild. "Une jauge consciente est un signal interne dont nous pouvons nous servir pour prendre des décisions.""C'est une forme d'intuition et peut-être bien le "comment" de l'intuition." dit-il.


Mais pourquoi y en a-t-il autant?


Une boussole, en général, montre le nord. Jusque-là, c'est assez simple. Seulement, nous, êtres humains, ne sommes pas simples du tout. A l'intérieur de nous, il existe un tas d'aimants qui peuvent perturber notre boussole. Ces aimants sont nos propres perturbations intérieures, nos automatismes, nos réactivités, nos envies de plaire ou de s'opposer à tout prix. Et alors "on perd le nord".


Je reviens sur l'exemple du Pirate des Caraïbes. La fameuse boussole du Capitaine Jack Sparrow ne fonctionnait plus à partir du moment où il ne savait plus ce qu'il voulait le plus au monde. Et des perturbations, des remises en question comme celle-ci, nos enfants sauront assurément nous y confronter.


Alors pour déjouer ces aimants perturbateurs, on propose plusieurs repères. Vous êtes quelqu'un qui avez tendance à "vivre" dans votre tête? Un événement n'a pas encore eu lieu mais vous avez déjà "joué le scénario" de toutes les issues potentielles? Il est probable que s'appuyer sur la qualité de vos pensées ne puissent pas vous aider. Mais si vous pouvez faire davantage attention à vos sensations physiques, ça peut vous donner des indices.


Ou vous n'êtes pas du genre à vous intérioriser. Fermer les yeux quand vous êtes allongé et vous relaxer vous rend nerveux? A long terme, il pourrait être intéressant de travailler cela progressivement. Mais à court terme, peut-être, utilisant une image mentale qui vous parle (comme l'océan, par exemple) pourrait aider. En pensant à la décision à prendre en question, si l'océan est calme, c'est la voie à prendre, s'il est houleux, votre intériorité vous dit d'explorer d'autres options.


Ce qu'il est intéressant de comprendre, c'est que la boussole intérieure est toujours là pour vous aider. Elle n'est jamais complètement cassée.


Grâce à la pratique du yoga vous pourrez commencer à la déployer concrètement dans votre vie pour suivre VOTRE CHEMIN. Et dans la pratique du yoga en famille, c'est plutôt dans la vie familiale que la boussole aidera à s'orienter.


Comment ça marche dans le yoga en famille?


Le yoga prénatal est une bonne initiation de l'utilisation de la boussole pour soi. Toutes les pratiques : posturales, respiratoires, d'intériorisation sont là pour vous guider dans une exploration de vous-même et de votre bébé dans le ventre. Vivre l'instant présent signifie développer une capacité de recul, d'être témoin (drashtar) de son propre fonctionnement (corporel, émotionnel, mental). Apprendre à faire ce qu'il est utile de faire, apprendre à laisser faire ce que le corps sait mieux faire grâce à son intelligence innée. Et connaître la différence.


Quand bébé est né, notre pratique devra trouver son équilibre entre l'attention portée à lui, l'attention portée à soi et l'attention portée au lien qui vous unit. Des postures qui vous font du bien, des postures à deux quand bébé est réceptif, et des postures qu'il va nous inspirer. Si bébé pleure pendant que vous pratiquez pour vous, que faites-vous? Vous arrêtez tout et répondez? Vous attendez un peu pour aller jusqu'au bout de ce dont vous pensez avoir besoin? Aucune décision en elle-même n'est bonne ou mauvaise quand vous êtes en lien. Observez. Et surtout observez les schémas, les automatismes. Et demandez-vous ce qui se passe pour vous vraiment. Si vous le savez, vous pouvez le dire à votre bébé. Que cette parole vraie (Françoise Dolto) va orienter dans la vie et vers sa propre boussole.


Avec l'enfant de 2 à 3 ans, le jeu d'équilibriste vit son apogée. Il veut prendre son indépendance, mais aussi pouvoir revenir vers vous dès qu'il a envie. L'expression de ses émotions devient de plus en plus explosive. Il faut tout, tout de suite. Et vous, de votre côté, ressentez probablement un vrai besoin d'être avec lui mais aussi passer du temps sans être collés. C'est là, que vous devrez le plus déployer "la double écoute simultanée" : l'écoute de votre enfant et l'écoute de vous-même. C'est un exercice très exigeant. Il s'agit de scanner votre état intérieur pour conjuguer votre réponse à ce que vous pensez que vit votre enfant avec ce que vous vivez, vous. C'est comme si vous teniez en main votre propre boussole intérieure et que, grâce à votre empathie et à votre connexion à vous-même, vous interprétiez la sienne en même temps. Car lui, il est en contact très direct avec cette boussole mais ne sait pas la lire sans vous. Grâce à vous, il est en train de se construire pour être capable de tenir compte de son entourage. Les cours de yoga avec mon enfant de 2 ans donnent un cadre ludique mais précis à cette pratique plus large. Être en groupe permet de se décentrer et de s'aider de la relation sociale dans la relation avec son enfant.


En yoga avec mon enfant en maternelle (3 à 5 ans), on continue de chercher de l'équilibre dans le corps et dans la relation. Mais là, les ébauches de la prise en compte de l'autre dans la relation sont déjà là. Alors, on peut aller plus loin. En jouant, en respirant, on peut imaginer comment se sent tel ou tel personnage de l'histoire qu'on raconte. Quelles décisions il prend et pourquoi. Les enfants peuvent commencer à mettre des mots sur leurs propres sensations intérieures. Celles-ci peuvent être des guides précieuses pour commencer à nommer leurs émotions. Et la quasi-totalité des pratiques d'intériorisations du yoga peut être adapté à l'enfance. En gros, là, l'enfant apprend à connaître sa boussole intérieure pour que petit-à-petit, il puisse lui-même s'en servir. Ce qui vous décharge (du moins partiellement) à lire vos deux boussoles en même temps.


C'est bien théorique, tout ça...


Certes, mais j'avais absolument envie de montrer ce qui se cachait derrière ce terme et quel serait son application dans mes cours.


Dans la pratique, tout ça est très fluide. Soyez sans crainte, vous pourrez toujours compter sur moi, sur le groupe de parents et même parfois sur votre enfant pour vous accompagner si vous avez un doute.


25 vues0 commentaire